Choisir c’est renoncer

Choisir, c’est renoncer, c’est aussi prendre (ou reprendre) la main.

J’ai entamé la procédure afin de reprendre mes droits sur Sous la lumière d’Hélios auprès des éditions Armada (*). Je ne souhaite pas m’épancher longuement ici sur les raisons de cette décision, mais pour faire court et comme une lapalissade : si les choses allaient bien avec cette maison, je n’en partirais pas.

Photo de Tobias Bju00f8rkli sur Pexels.com

(moi face à la perspective de retrouver le moral pour ce roman)

D’octobre 2021 à février 2022 les commandes de mes livres n’ont pas été honorées. Je peux tolérer plein de choses, mais pas ça. Je me suis bagarrée pour mon roman, ce n’est pas pour accepter qu’un éditeur fusille mes efforts en ne livrant pas les lecteurs. J’en suis venue à ne plus chercher à promouvoir mon travail, de peur que les commandes tombent encore dans le vide ! Au moment des fêtes, reconnaissez que c’était plus que dommage, quand toutes les autres maisons d’édition redoublaient d’effort et de communication pour attirer les lecteurs…

Je précise que je ne suis pas la seule autrice touchée, Anaïs Cros par exemple l’a expliqué récemment ici : Clap de fin pour Les Lunes de Sang – anaiscros

Les conséquences en sont les suivantes :

– Je ne serai pas en dédicace aux prochaines Imaginales, je crois d’ailleurs qu’Armada n’y aura pas de stand. Néanmoins, j’y serai en visiteuse du vendredi 20 au dimanche 22 mai en fin de matinée. Si vous avez envie d’un exemplaire dédicacé de mon roman ou de la novella Dans le cœur d’Eltanis, faites-le moi savoir (formulaire de contact ou FB ou Instagram), je viens en voiture et je pourrai sûrement jouer les coucous sur un coin de stand ou au bar, à l’arrache !

– j’ai plusieurs événements prévus sur le deuxième semestre, dont Etrange Grande (à Hettange-Grande) où je suis invitée et les Aventuriales que je pourrai assurer grâce à mon stock de livres.

– l’édition actuelle avec ses belles illustrations intérieures de Jean-Mathias Xavier va petit à petit cesser d’être disponible. J’en suis bien désolée, mais c’est comme ça.

je ne saurais trop vous dissuader de passer commande en direct sur le site d’Armada. Au moins 3 acheteurs se sont retournés vers moi durant ces derniers mois en me demandant « s’il y avait un problème avec mon éditeur », et je me suis sentie affreusement embarrassée. J’ai envoyé les livres en puisant dans mon stock et en payant les frais d’expédition pour ne pas perdre des lecteurs, mais… ce n’est pas mon rôle.

J’ignore si j’arriverai à trouver une nouvelle maison pour ce roman, qui n’a pas eu de chance : sorti en plein Covid, pas ou peu de salons et un éditeur aux abonnés absents… ce texte n’a pas inondé le marché de la SF. Je verrai bien, en attendant j’ai pour objectif de liquider mes quelques exemplaires en 2022.

Et j’écris d’autres choses, hein ! Pas très vite, mais ça avance.

J’en parlerai dans un autre post, moins combatif et plus serein !

(*) Merci à la Ligue des Auteurs Professionnels pour leur aide juridique, très précieuse et rassurante.

2 commentaires sur “Choisir c’est renoncer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s