LADM /L’Iguifou par Scholastique MUKASONGA – Rwanda

Une claque que cette lecture. Je ne connaissais pas du tout l’autrice ni ses oeuvres ; c’est Frédérique Gillet-Jardat, libraire du Cadran Solaire à Riom qui m’a recommandé ce livre, et je l’en remercie.

4ème de couverture :

L’Iguifou («igifu» selon la graphie rwandaise), c’est le ventre insatiable, la faim, qui tenaille les déplacés tutsi de Nyamata en proie à la famine et conduit Colomba aux portes lumineuses de la mort… Mais à Nyamata, il y a aussi la peur qui accompagne les enfants jusque sur les bancs de l’école et qui, bien loin du Rwanda, s’attache encore aux pas de l’exilée comme une ombre maléfique… Kalisa, lui, conduit ses fantômes de vaches dans les prairies du souvenir et des regrets, là où autrefois les bergers poètes célébraient la gloire des généreux mammifères… Or, en ces temps de malheur, il n’y avait pas de plus grand malheur pour une jeune fille tutsi que d’être belle, c’est sa beauté qui vouera Helena à son tragique destin… Après le génocide, ne reste que la quête du deuil impossible, deuil désiré et refusé, car c’est auprès des morts qu’il faut puiser la force de survivre.
L’écriture sereine de Scholastique Mukasonga, empreinte de poésie et d’humour, gravite inlassablement autour de l’indicible, l’astre noir du génocide.

Française et Rwandaise de l’ethnie tutsi, l’autrice propose dans ce recueils de cinq nouvelles une peinture saisissante de la vie dans ce pays marqué par le génocide des Tutsis en 1994. On y parle de la faim (l’iguifou), de la peur, du courage des femmes veillant sur leurs familles, mais aussi de la vie quotidienne quand le spectre de la mort et du deuil ne menace momentanément plus les protagonistes. Une lecture éprouvante servie par une langue lumineuse et parfois glaciale quand l’horreur fait irruption.

Ce recueil sorti en 2010 a reçu le prix Paul Bourdari et le prix Renaissance de la nouvelle. Ce n’est qu’une des récompenses parmi les nombreuses reçues par Scholastique Mukasonga durant sa carrière. L’autrice a été faite Chevalier des Arts et Lettres et a écrit de nombreux ouvrages de fiction après celui-ci qui vient clôturer sa série autobiographique.

Une lecture que je recommande, et que j’ai lue le coeur serré, avec un tenace sentiment de culpabilité. Il y avait des casques bleus là-bas à l’époque… je vous laisse lire ce que Wikipedia explique sur cette affreuse période de l’histoire : https://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9nocide_des_Tutsi_au_Rwanda, et sur le fait que les Nations Unies en général et la France en particulier ne sont pas intervenus à temps pour faire cesser le génocide, qui aurait pu et du être évité, selon les historiens.

Je pense lire d’autres romans ou ouvrages de Scholastique Mukasonga, sa plume est remarquable et la suite de son oeuvre m’intrigue, d’autant qu’elle a reçu de nombreux prix et que l’un de ses romans Notre Dame du Nil a fait l’objet d’un film, sorti en 2019, réalisé par Atiq Rahimi.

NB : Pour approfondir mes connaissances concernant le génocide des Tutsi, je me suis procuré l’ouvrage de Guillaume Ancel, Rwanda : la fin du silence, témoignage d’un officier français. J’en ferai peut-être un futur billet : je viens de le commencer, et il est passionnant.

3 commentaires sur “LADM /L’Iguifou par Scholastique MUKASONGA – Rwanda

  1. Dis donc, il avance bien, ton « tour du monde littéraire » ! ♥
    Malgré ta très belle chronique de ce livre, je ne pense pas le lire car il est trop sombre pour moi. Par contre, je te conseille vraiment « Petit Pays » de Gaël Faye, que j’avais beaucoup aimé : la mère du personnage principal est rwandaise et si le livre se déroule au départ au Burundi, ensuite il me semble bien qu’il se termine au Rwanda.
    J’ai vu que le film sortait ces jours-ci, et je trouve que la bande-annonce rend très bien l’ambiance douce-amère du livre : https://www.youtube.com/watch?v=Is54DEeWm3I
    Ce n’est pas de la SFFH, hein, par contre !

    Aimé par 1 personne

    1. Ah oui, pas une lecture drôle du tout, je confirme. Mais il y a une belle plume, et une œuvre à découvrir, je pense. Je note pour Petit Pays. Merci pour cette recommandation !
      Et ce n’est pas de la SFFFH , mais je m’autorise des incursions en littérature générale pour compléter mon tour du monde. J’ai plein de choses dans ma musette ! Et puis, je pense que se nourrir de tout est nécessaire pour nos Imaginaires. Merci de me suivre, en tout cas ! ❤

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s