Ce que nos textes contiennent de nous

J’ai appris récemment que deux autrices que j’apprécie beaucoup, Agnès Marot et Cindy van Wilder, ont écrit un roman à 4 mains qui doit sortir dans une grosse maison, Nathan. Je suis très heureuse pour elles, c’est une belle nouvelle pour leur carrière littéraire. J’ai hâte de lire le roman !

Cindy en parle ici : sur son site

Plus proches de moi, mon Woodcock de mari travaille sur divers projets d’écriture avec notre ami Thierry, et ils ont publié au moins une nouvelle écrite en commun, ici : http://realities-inc.com/quantpunk/

Je me demande juste comment ces personnes s’y prennent. Moi, ça me scie d’arriver à faire ça. Quand je vois le mal que j’ai à me mettre d’accord avec moi-même…

La théorie expliquée par Woodcock, c’est « il écrit un chapitre, j’en écris un et on a un total droit de regard et de corrections l’un sur l’autre »

Je me suis demandée si je serais un jour capable de travailler ainsi, à 4 mains. Ce n’est pas tant les mains qui me poseraient problème ^^ que la dualité de cerveaux. Quand je réfléchis à mes projets, que ce soit Colonie(s) ou les suivants qui sont encore en carton pour le moment, ce sont de futurs romans très personnels. Parfois juste des idées, des images, ou des personnages. Voire de simples situations, des « et si ? » que je traîne avec moi depuis très longtemps et qui ont besoin de sortir pour me laisser en paix. C’est même un peu obsessionnel, à la réflexion, la façon dont certains projets viennent toquer à la porte de mon ordi.

En y réfléchissant, je pense que je suis encore tellement débutante dans le métier que je n’ai pas encore épuisé la liste de tous les projets qui me tiennent à cœur, ceux qui m’ont poussée à me lancer en écriture. Ceux dont je me dis (avec grandiloquence, je l’avoue en me moquant de moi-même, hein) que j’aimerais attendre de les avoir vu naître avant de quitter ce monde. Du reste, ces projets, parce que très personnels, ne séduirait aucun co-auteur, j’en suis sûre.

Il me serait possible en revanche d’envisager ce genre de collaboration sur un projet construit à deux, imaginé avec un autre auteur ou une autre autrice, où l’on partagerait la genèse de l’histoire. Il se pourrait même que cela m’amuse. Reste à trouve l’alter ego idéal et des agendas dans le même alignement.

À réfléchir, pourquoi pas ?

À part ça, si vous vous demandez où en est Colonie(s), eh bien les corrections se poursuivent. Je travaille dur pour amener la fin du roman au niveau du début, en terme de corrections, de qualité et de fluidité. Et je vais réécrire la toute fin cette semaine car elle a besoin d’être beaucoup plus percutante que sa version initiale. (mes bêta-lecteurs m’ont bien fait comprendre qu’ils attendaient mieux, soupir)

Accessoirement, je me prépare à une de mes bouffées d’oxygène annuelle, à savoir les Imaginales, fin mai… tout en construisant avec mes acolytes d’association les Aventuriales 2018.

Plein de jolis projets en cette journée printanière. J’espère que pour vous il en est de même !

 

pommier

4 commentaires sur “Ce que nos textes contiennent de nous

  1. Félicitations pour ce site sur lequel je vais venir régulièrement !
    Concernant l’écriture à quatre mains, c’est en effet troublant de se partager une histoire pour deux cerveaux. Je l’ai fait pour un polar humoristique et là où c’était croustillant, c’était lorsque nos personnages se rencontraient dans un chapitre écrit par l’un ou par l’autre, il fallait veiller à ce qu’ils correspondent à la psychologie de celui qui avait l’habitude de l' »animer », notamment pour les dialogues. Mais au final, c’est une expérience que je renouvellerai avec grand plaisir.
    Bon on se voit aux Aventuriales alors ? Quelque chose me dit que ça va être bien sympathique, une fois de plus !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton passage, Emmanuel ! En effet, respecter la vision de l’autre auteur dans un projet commun, cela doit être une subtilité intéressante avec laquelle jouer. Je n’ai pas encore eu l’occasion de « partager » un personnage… Nous verrons bien ce qu’en diront mes invité.e.s de table ronde. Je serai en tout cas heureuse de venir te saluer ainsi que toute l’équipe de Mü éditions ! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s