Le bilan qui me fait honte : lectures 2017

Ah le titre racoleur !!

N’empêche que c’est vrai. Je ne sais plus où me mettre.

Je me considère depuis toujours comme une lectrice passionnée car d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu un livre près de mon lit, depuis que je sais lire. Ça en fait, des bouquins, depuis mes 7 ans !

Je m’imaginais naïvement en lire vraiment des tas, puisque j’en ai toujours un entamé sur ma table de nuit, un ou deux dans ma liseuse et depuis peu sur mon téléphone. Néanmoins, j’ai ressenti le besoin de chiffrer ça, d’une part parce que j’ai voué (un peu malgré moi) ma vie professionnelle aux chiffres et d’autre part parce que rien ne vaut des faits face à des impressions.

Du coup, en janvier 2017, j’ai consacré une partie d’un carnet au recensement de mes lectures. Alors les règles que j’ai définies : on parle des livres finis en 2017 (commencés en 2016 ou 2017 sachant que les livres en cours maintenant ne comptent pas), que ce soit romans, BD et essais. Même si la BD, c’est de la triche parce que c’est vite lu, je les compte (en les répertoriant à part).

Nota : je ne compte pas non plus la documentation, c’est à dire les revues et livres consultés dans le cadre de mes recherches autour de mes textes, ni les textes lus en bêta-lecture pour les copains-copines.

Eh bien ce n’est pas folichon.

Nombre de livres commencés (finis ou abandonnés) : 75 en un an

dont nombre de romans ou recueils de nouvelles terminés : 41.

Nombre de romans abandonnés : 19

nombre de BD lues entièrement : 13

nombre de BD abandonnées : 2

Pas la gloire… Bref, j’ai laissé tomber moins de romans que j’en ai terminés mais quand même. Les raisons d’abandon? Diverses : bouquin mal écrit (tournures de phrases incorrectes, lourdingue, etc), mal édité (ex : pas corrigé correctement), des erreurs de cohérence qui me font sortir de ma lecture, pas pour moi (ça va du « trop jeunesse naïf », au crétin, en passant par le trop technique/scientifique sans âme, ou le désespéré qui donne envie de se pendre), bref, lire devenait une corvée alors stop, et on passe à autre chose.

Sur les 41 terminés, considérez qu’il y a une moitié environ de romans vite lus et vite oubliés qui ne nécessitent pas un gros investissement personnel, intellectuel : les lectures de fin de journée quand je suis crevée, de salle ou de file d’attente. Et donc assez peu de SFFF, mes genres de prédilection. Nan, franchement, je me fais honte.

Néanmoins, même si elle ne porte au final que sur peu de romans, cette année de lecture m’a permis de découvrir quelques pépites.

Mon top 2017 en romans est fait de deux ex-aequo : Port d’Âmes de Lionel Davoust et Les larmes de Yada de Lilie Bagage. Je sais, si vous me connaissez un peu, j’ai dû vous en parler à un moment ou à un autre, et non, je ne radote pas. J’ai été transportée par ces deux textes pour leurs qualités stylistiques, de narration, et la profondeur doublée d’humanisme de leurs thèmes. Voilà, mangez-en.

Ensuite, viennent d’autres romans superbes et atypiques, comme Jérôme sous l’orage de Sébastien Soubré-Lanabère et Cartographie des nuages de David Mitchell (j’ai même commencé à recopier des extraits de ce dernier roman dans un cahier pour m’imprégner du style de l’auteur). J’ai découvert les deux premiers romans du cycle de la Culture de Banks, et là aussi, j’ai passé un très bon moment.

Ensuite, en BD, mon top 2017 revient à Shingouzlooz Inc par Lauffray et Lupano, le dernier Valérian. Une totale réussite autant dans le dessin et l’esprit. Bravo aux auteurs, cela faisait longtemps que je ne m’étais pas autant bidonnée en lisant une BD.

Et voilà.

Je suis tellement mortifié de la minabilitude de mon bilan que je me suis fixé un objectif pour 2018 : doubler le chiffre des livres terminés. Vous êtes témoins, si je ne le fais pas, je serai privée de chocolats à Noël.

Sans rire.

(et j’ai mis une jolie photo de montagne pour me faire pardonner)

10 commentaires sur “Le bilan qui me fait honte : lectures 2017

  1. 41 livres finis ahem, on en parles de mes 4/5 pauvres livres lus (hors mangas) à l’année ? Sort de ton placard tout de suite, moi j’ai le droit de ne pas savoir où me mettre lol ça fait quelques années que ça dure en plus, alors que j’ai toujours été une boulimique de lecture ça fait bien bizarre je ne m’y habitue toujours pas, en ce moment même quand le début me plait (et je parles de la Route de la Conquête de Davoust ou de La Main gauche de la nuit !), j’oublie, j’arrive pas à reprendre. je crois que je suis un cas désespéré « -_- J’arrive plus à me concentrer et rentrer dedans, trop de choses déjà dans la tête et dans le coeur sans doute. Entre autre chose c’est depuis que j’écris massivement mes romans. J’ai pas assez de neurones pour tout lol

    Bref, le cycle de culture oO t’as aimé ?! Une forme de guerre ? j’ai pas du tout accroché (le passage avec les anthropophages était intéressant mais beurk beurk), cela dit je me rend compte que j’aime moyen les livres road movie, je préfère une histoire avec un grand H. J’ai encore Excession dans ma PAL donc il a encore une chance de me convaincre.
    Sinon j’ai bcp entendu parler en bien de ton top.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Marguerite Lael et merci de ton passage ! Oui, j’ai bien aimé l’homme des jeux (beaucoup beaucoup aimé, d’ailleurs), un peu moins une forme de guerre. Pour le moment, j’ai mis ce cycle en pause pour attaquer les Honor Harrington, et ça me plait beaucoup aussi. J’ai bien aimé Banks, pour le coté déjanté, ses IA super costaudes, etc… un chouette univers.
      Pour la capacité à se concentrer pour lire, ben, il y a des moments dans la vie où on fait tant de choses, qu’on a juste besoin d’un peu de repos et d’indulgence vis-à-vis de soi. Tu lis déjà plus que plein de gens en France, tu sais !

      J'aime

  2. je viens de compter les miens, je suis en dessous et je me considère comme un gros lecteur pourtant: 49 et « Eclats de Givre » de Estelle Faye en tête.. Tu me donnes envie d’essayer Lionel Davoust en tout cas

    J'aime

  3. Tout à fait d’accord avec Crazy !

    En 2017, les femmes françaises ont lu en moyenne 19 livres au format papier.
    (source : étude du CNL, p. 21, téléchargeable ici : http://bit.ly/2EC8hr9)

    Comme d’habitude, la notion de moyenne n’est guère pertinente, et il est plus intéressant de considérer la répartition des livres lus : un Français sur dix n’en a lu aucun en 2017, les trois quarts en ont lu moins de 20…

    Tu te situes donc d’emblée dans le groupe minoritaire des « grands lecteurs », ceux qui lisent plus de 20 livres par an. Et haut la main, avec 54 ouvrages terminés !

    Cela dit, je te comprends très bien : rien ne me frustre autant que de penser à tous les livres que je n’ai pas le temps de lire…

    Bon courage pour ton défi 2018 !

    Aimé par 1 personne

    1. En fait, je crois que c’est la comparaison entre ma bibliothèque et le nombre de livres lus en un an qui m’embête le plus… entre les classiques que j’aimerais relire et les nouveautés qui me font de l’oeil, tant de tentations… Merci de ton passage, Vincent ! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s